Communication ciblée des partenaires du Centre pour la violence domestique et la maltraitance des enfants

Le ministère de la santé, du bien-être et des sports ainsi que le ministère de la Justice, de la Sécurité et de l’association des communes néerlandaises ont désigné la région de Hart van Brabant comme terrain d'essai pour réduire les chiffres inquiétants de la violence domestique et de la maltraitance des enfants. Afin de rompre le cycle de la violence dans les cas les plus graves, un projet pilote a été mis en place dans cette région : un centre pour la violence domestique et la maltraitance des enfants. Toute l'expertise nécessaire est réunie sous un même toit : penser, agir et lutter. Une collaboration étroite avec les partenaires du domaine des soins et du pénal est ici cruciale. Connect soutient ce projet pilote par des actions de communication destinées aux partenaires.

Demande

La création d'un centre pour la violence domestique et la maltraitance des enfants est un projet ambitieux qui a un point d’horizon clair : faire baisser les chiffres de la violence domestique et des abus envers les enfants. Mais c'est aussi un parcours dont le chemin et les compagnons de route n'étaient pas exactement clairs au départ. Le centre a donc demandé à Connect de participer dès le début pour inclure intelligemment des partenaires dans le projet.

Approche

Connect a commencé par un certain nombre d'ateliers visant à clarifier les différentes étapes du parcours et le point d’arrivée ainsi qu’à dresser la carte de la compagnie de voyage. Avec le client, nous avons ensuite déterminé les étapes des actions de communication. Comme la coopération étroite avec les partenaires est le point de départ du centre, notre approche de la communication était conforme à cela : se relier aux canaux de communication existants des partenaires de coopération.

Résultat

Connect a soutenu ce projet avec un certain nombre d'outils de communication pratiques : un message de base, une présentation PowerPoint, une page d'information numérique sur le centre au sein des organisations des partenaires et un calendrier de communication avec des moments clés pour les partenaires. Afin de pouvoir informer régulièrement les partenaires de leurs propres progrès, nous avons mis au point un "Bijpraatmail", qui est envoyé personnellement par le chef de projet.

Faits et chiffres

  • Environ 450 000 personnes vivent dans la région de Hart van Brabant. Plus de 3 000 enfants de cette région doivent faire face à la maltraitance des enfants et à la violence domestique.
  • En moyenne, un enfant de chaque classe souffre d'une forme de maltraitance.
  • Une seule personne est nécessaire pour mettre fin à la violence.
  • Le centre implique 15 organisations du domaine des soins et du domaine pénal.

"Il est important de réaliser que le Centre pour la violence domestique et la maltraitance des enfants n'est pas une fin en soi. C'est un moyen d'atteindre un autre objectif : réduire les chiffres."

Eefje Rolsma, Partner chez Connect

Vous souhaitez en savoir plus sur le projet ?

Contactez Eefje

projets

Projet

Plan de gestion environnemental professionnel pour TenneT

TenneT

Projet

Stratégie de communication pour le patrimoine du Brabant

Province du Brabant-Septentrional

Projet

Plan de marketing pour la plus grande et la plus belle forêt de Flandre

Bosland