blog

Informer sur le chantier, c’est bien, animer le quartier, c’est mieux

"Commerces accessibles". Combien de chantiers se contentent-ils de ce panneau de signalisation ? Le vôtre aussi peut-être ? Un chantier est source de nuisances, certes. Mais dans les quartiers commerçants, les indépendants sont les premiers à trinquer. Surtout quand la crise sanitaire s’en mêle. Chez Connect, dans le cadre de projets d’infrastructure ou de mobilité, nous avons pris le pli de proposer des actions concrètes pour dynamiser les quartiers et soutenir les commerçants. Chasse aux QR Codes, vitrine-mystère, expo unique en son genre… Présentation d’actions qui ont connu un bel engouement.

Au-delà de l’information

Régulièrement, nous constatons que les chefs de projet préfèrent se contenter d’informer sans être de véritables acteurs du quartier. Ils utilisent ainsi des brochures et dépliants développés dans le cadre de la procédure de permis et se contentent, souvent, de bâches de chantier au commencement des travaux.

Pourtant, pendant un an ou plus, le chantier fera partie intégrante du quartier et génèrera bon nombre de nuisances entre bruit, poussière, interdictions de stationnement, voire de circulation, ou encore suppressions/diminutions de terrasses. Ce qui engendre, globalement, une diminution du chiffre d’affaires des commerçants. Alors, dans ces cas-là, Connect recommande à ses partenaires de devenir acteur du quartier en proposant des actions aidant soit à :

  • maintenir l’attractivité du quartier ;
  • maintenir le flux de la clientèle habituelle ;
  • améliorer l’image du quartier ;
  • anticiper un futur positionnement avec la recherche d’une nouvelle clientèle.

Des actions covid-proof

Si les commerces « non-essentiels », pour reprendre le terme des experts et du Gouvernement, ont dû fermer, ils ont fini par rouvrir et ont eu besoin d’un coup de pouce. À Uccle, la STIB était bien consciente de la difficile situation du quartier pour le réaménagement complet d’une partie de la chaussée d’Alsemberg. En collaboration avec les acteurs de terrain, les commerçants et la commune, et avec hub.brussels, deux actions ont été mises en place en décembre 2020 pour accompagner le chantier et les commerçants.

La première action consistait à trouver des QR Codes cachés dans Uccle-centre et de les scanner pour tenter de remporter un bon d’achat. La seconde action mettait en avant les produits des commerçants dans une vitrine décorée spécialement pour l’occasion et les chalands devaient trouver le montant total des produits exposés.

Dans les deux cas, les actions se déroulaient sans contact, ne rassemblaient pas les foules mais ont permis de motiver les habitants du quartier et des alentours à effectuer leurs achats à Uccle-centre en ajoutant un aspect ludique tout en assurant la mise en avant du commerce local. Mais le principal est que les commerçants ont apprécié les démarches et ont tous joué le jeu. C’est une collaboration étroite qui a vu le jour et a permis de positionner le maître d’ouvrage comme un acteur de confiance.

Allier commerce et arts

Autre exemple, autre dimension. Comme pour décorer vos palissades de chantier, vous pouvez faire appel à des artistes. C’est ce que nous avons fait avec AG Real Estate, qui a à cœur de revaloriser l’image de la capitale. Dans le cadre de la rénovation et de la transformation de City2, le promoteur immobilier et Connect ont voulu aller plus loin dans leur démarche de repositionnement du centre commercial en mettant en place une action artistique et caritative, le Brussels City Dolls.

Réalisé en partie avec quelques commerçants volontaires de City2, le Brussels City Dolls a rassemblé 30 artistes et professionnels bruxellois qui ont transformé des poupées mannequins en véritables œuvres d’art. Elles ont ensuite été exposées dans les quartiers commerçants et historiques de Bruxelles avant d’être vendues aux enchères, dont les bénéfices ont été reversés à l’ASBL Maison d'Enfants Reine Marie-Henriette.

Si le projet a contribué à mettre en lumière des artistes bruxellois, tels que ALVARI, Kool Kor, Alex Vizorek , Debora Velasquez, Yorick Effira ou encore Marie Warnant, il a aussi permis à AG Real Estate de se positionner un peu plus comme un acteur moteur pour le bien de tous à Bruxelles.

Que ce soit par l’art ou des actions ludiques ou technologiques, l’important est de pouvoir créer une attractivité qui attirera la curiosité de chalands. En générant du trafic dans le quartier, vous donnez l’opportunité aux visiteurs de découvrir les commerces et d’y effectuer leurs achats. Mais surtout vous vous impliquez dans le quartier en prenant en compte l’avis des commerçants sur les actions à mettre en place. Clairement, vous vous positionnez de la sorte comme un partenaire attentif et impliqué. Chacun a tout à y gagner.

Par

Julie De Schampheleer, Communications Advisor - Project Leader

Louis-Paul Eggen, Junior Communications Advisor