Participation et communication pour le projet Nord-Sud dans le Limbourg

Le projet de liaison Nord-Sud dans le Limbourg (Noord-Zuid Limburg) est un projet complexe. De manière officielle même car, depuis 2018, il cadre avec l’approche inscrite dans le décret flamand des "projets complexes". En effet, il s'agit d'un projet ayant un impact conséquent sur la communauté et le territoire, nécessitant un travail d'étude important et impliquant de nombreuses parties prenantes. Connect soutient ainsi De Werkvennootschap dans la communication et la gestion des parties prenantes : de la stratégie à la réalisation.  

Demande

La liaison Nord-Sud (N74/N715) dans le Limbourg relie Hasselt au nord de la province et se poursuit jusqu'à Eindhoven. Il manque néanmoins une section primordiale au niveau de Houthalen-Helchteren, où le trafic se fait sur une route régionale ordinaire traversant le centre de la commune. Cela a un impact négatif sur la qualité de vie et l'accessibilité d’une grande partie de la région. Toutefois, la solution n’est pas évidente et concerne de nombreuses parties prenantes, telles que les organisations de la société civile, les autorités locales et supra-locales, les représentants de groupes d'intérêt, les associations de quartier et les riverains. Comment faire en sorte, grâce à une communication adéquate et un processus de participation solide, que toutes les parties prenantes soient impliquées dans ce projet complexe ?

Approche

Sous la devise « Ensemble, nous allons plus loin » ("Samen geraken we verder"), nous avons immédiatement réuni toutes les parties prenantes autour de la table lors de séances de travail. Au cours de ces celles-ci, tous les acteurs concernés ont travaillé ensemble de manière constructive pour maintenir le projet complexe Nord-Sud sur les rails. En plus des séances de travail, une semaine de co-création a été organisée pendant la phase de recherche et à certains moments stratégiques du processus. Durant cette semaine, nous avons élargi l'interaction grâce à de nombreux moments de consultation et de coopération avec les acteurs, les comités et les riverains. Ceci afin d’évaluer l'avancement du processus de recherche de manière plus approfondie et à partir d'une composition plus large. Nous sommes revenus sur les résultats des séances de travail et une phase intermédiaire de la recherche a été validée lors d’une réunion du comité de pilotage. Nous nous sommes également projetés dans la phase intermédiaire suivante.

En plus de la stratégie de participation et de la gestion des parties prenantes, nous assistons également De Werkvennootschap dans la communication du projet et auprès de la presse tout en offrant une caisse de résonance stratégique. Peu après le début du projet, nous avons lancé un nouveau logo, un nouveau site Internet et une page Facebook, qui a rencontré un franc succès. Parallèlement, nous avons publié, entre autres, des brochures, des cartes postales et un journal Nord-Sud. L'approche multidisciplinaire et les personnes à l'origine du projet ont été présentées dans différentes vidéos du projet. Nous avons également lancé la série de vidéos intitulée « Les visages du Nord-Sud » ("Gezichten van de Noord-Zuid") pour donner l’occasion aux personnes habitant ou travaillant à proximité de la liaison Nord-Sud de raconter leur histoire.

Résultat

Après près de 50 années de discussion, le projet est reparti de zéro en 2018 avec une place maximale accordée à la transparence, au dialogue et à la participation. Ce sont également les fers de lance de l'approche des parties prenantes et de la communication de Connect. Les efforts que nous déployons pour ce projet peuvent être résumés par ces mots de la journaliste Liliana Casagrande dans « Het Belang van Limburg » : « Des marchés de l’information, des journaux dans chaque boîte aux lettres, un site Internet clair ; la communication est de premier ordre et encore jamais vue auparavant. Tout comme la participation. »

Faits & Chiffres

  • La première édition du journal Noord-Zuid a touché environ 73.000 Limbourgeois.
  • 97 acteurs ont pris part aux sessions de travail, aux séances du comité de pilotage et aux consultations politiques.
  • Au cours de l'enquête origine-destination menée les 26 mars et 2 avril 2019, pas moins de 339.553 plaques d'immatriculation ont été enregistrées, de manière anonyme, sur et autour de la liaison Nord-Sud.

Vous souhaitez en savoir plus sur le projet ?

Contactez Bart

projets

Projet

Soutien à la communication et suivi médiatique pour maintenir l’accès au Limbourg méridional

Programmabureau Zuid-Limburg Bereikbaar

Projet

Stratégie de communication pour mettre en lumière le réseau EBP

EBP

Projet

Repositionnement de City2, le plus grand centre commercial de Bruxelles

AG Real Estate